info@espaceobnl.ca     

Faites partie de la communauté ! | Devenir partenaire | À propos | FAQ | Contact| Nouvelles

Enjeux

La gestion d’un organisme à but non lucratif représente un défi de taille. De manière à bien segmenter les solutions que nous vous proposons selon vos besoins. Nous avons divisé la gestion d’OBNL en 12 enjeux communs. Quel que soit le type d’OBNL pour lesquels vous travaillez, vous y retrouverez des inspirations, des solutions, et des outils pour vous faciliter la vie.

La différence entre investir et dépenser dans le milieu des OBNL

La différence entre investir et dépenser dans le milieu des OBNL

 

Ce texte fait suite à plusieurs années de travail et d’implication dans le secteur des OBNL. J’en profite pour réagir à différentes situations et réactions que j’ai pu observer quand arrive le moment de :

  • Participer à un événement ou une formation,
  • Changer un système ou joindre une technologie,
  • Refaire un site internet,
  • Engager une ressource externe.

En résumé, quand arrive le moment d’engager des ressources financières.

 

Les commentaires entendus lors de ces situations ressemblent trop souvent à :

  • « C’est trop cher! »
  • « On est un OBNL, on n’a pas beaucoup de ressources. »
  • « Mon conseil d’administration ne veut pas beaucoup dépenser. »
  • « Je dois demander la permission à mon conseil d’administration. »

 

Chaque fois, je me pose toujours les mêmes questions :

  • Quelles sont les actions que les gestionnaires pourraient mettre en place pour changer ça?
  • Pourquoi certains OBNL vont-ils bien et pourquoi certains peinent-ils à sortir la tête de l’eau?

 

Il y a des tonnes d’explications et chaque cas est spécifique. Mais dans une vaste catégorie, il y a un point commun :

 

Ceux qui éprouvent ce genre de difficultés ne savent pas investir. Ils ne font que dépenser.

 

Dépenser tout le monde connaît. On engage une dépense en échange d’un bien ou d’un service.

La dépense est un concept à court terme avec des résultats immédiats.

Normalement, une dépense est encadrée dans la politique financière sur les modalités pour l’engager (montant maximal, gestion de la carte de crédit, etc.). 

 

C’est dans l’investissement que la différence est fondamentale :

  • C’est engager une dépense en voulant créer un impact positif sur le futur de l’organisation. Implicitement, on implique que le gain sera plus grand que la dépense. 
  • Très souvent, les investissements vont augmenter les revenus ou diminuer les dépenses.
  • L’investissement s’inscrit habituellement dans une stratégie et a un objectif précis (amélioration des compétences du personnel, réduction des heures nécessaires à la tenue de livres, augmentation des ventes en ligne, etc.)
  • Pour un investissement rentable, on doit bien évaluer les impacts du déboursé. Il est recommandé de faire une bonne étude de retombées ou une « étude de cas ». Vous devez être en mesure d’évaluer les impacts positifs de l’engagement financier. La solution la plus efficace pour bien justifier le tout, c’est de pouvoir chiffrer en dollar les gains qui seront effectués.
    • Par exemple, si l’on sait qu’une formation sur la recherche de commandite coûte 300 $ et pour la rentabiliser, ça prend seulement un nouveau partenaire à 5 000 $. L’Investissement devient rapidement rentable.
    • Autre exemple, un investissement dans une billetterie électronique pour nous permettre d’économiser des heures d’employés est plus facile à chiffrer. 
  • Une fois la partie financière analysée, il faut aussi réfléchir aux impacts sociaux de l’investissement. Évaluer l’intangible est source de bien des débats. Il y a plusieurs interprétations et systèmes. Par contre, en tant qu’acteur de changements sociaux, vous devez les considérer dans vos analyses. 
  • Finalement, il faut considérer intangibles de l’investissement : l’engagement financier va-t-il permettre de mieux atteindre la mission? Votre réputation sera-t-elle meilleure? Sera-t-il plus facile d’aller chercher de nouveaux bénéficiaires, membres, bénévoles, employés, donateurs, etc.?  

En résumé, il faut que ça vaille la peine.

 

Il faut investir plus et dépenser moins!

Sans investissement, votre organisation va finir par plafonner ou même dépérir.

C’est en investissant que vous allez améliorer les processus et gagner en efficacité. Ce qui améliorera la portée de votre mission tout en libérant des ressources pour créer de nouveaux programmes, produits et services. 

Sans compter que pour mieux communiquer de nos jours, vous devez investir dans différents outils et compétences.

 

Où investir en premier :

Dans les humains :

Avoir des ressources humaines et les former tout en les valorisant, c’est la clé du succès de toute organisation. 

 

Dans les systèmes numériques :

Il y a une multitude d’outils, de systèmes numériques qui augmenteront votre capacité à faire plus. Un bon site internet adaptatif à jour, c’est l’investissement de base. Après, il faut savoir se servir des autres outils gratuits ou pas pour accomplir le travail quotidien. 

 

Dans la création de valeurs aux différentes clientèles :

Ils sont votre raison d’exister. Ils devraient être au centre du processus. Plusieurs organisations qui sont en désuétude ont oublié de revisiter leur offre et d’améliorer leurs produits et services. 

 

En résumé, il est important de faire la différence entre les deux processus. Il résulte une multitude de problématiques reliées au manque d’investissement. Si l'on simplifie : il y a de meilleures dépenses que d’autres.

Apprenez à faire la part des choses et calculez votre retour sur investissement. 

Finalement, il n’y a pas de stratégie sans investissement… apprenez à vous doter d’un plan d’investissement dans votre démarche de planification stratégique. 

 

À propos de Stéphane Parent

Comptant près de 24 ans d’expérience en communication événementielle et expérientielle, Stéphane Parent est fondateur de Conciergerie Marketing, spécialisé dans l’optimisation des revenus autogénérés et la commandite. Il enseigne également la stratégie et la commercialisation événementielle à l’Institut de Tourisme et d’Hôtellerie du Québec. En 2017, avec un associé, il lance ESPACE OBNL.

Retour à la liste des nouvelles

Vous désirez explorer d’autres domaines?

Découvrez nos 12 enjeux-clés

Vous voulez agrandir votre documentation?

Accédez aux téléchargements gratuits

Vous avez aimé ce contenu?

Consultez les autres contenus

Vous souhaitez en savoir +?

Contactez-nous