info@espaceobnl.ca     

Faites partie de la communauté | Devenir partenaire | À propos | FAQNotre équipe | Contact | Nouvelles

Enjeux

La gestion d’un organisme à but non lucratif représente un défi de taille. De manière à bien segmenter les solutions que nous vous proposons selon vos besoins. Nous avons divisé la gestion d’OBNL en 12 enjeux communs. Quel que soit le type d’OBNL pour lesquels vous travaillez, vous y retrouverez des inspirations, des solutions, et des outils pour vous faciliter la vie.

Les événements numériques ne sont pas une solution miracle

Les événements numériques ne sont pas une solution miracle

Je suis un acteur du milieu événementiel depuis plus de 25 ans. Récemment, j’en suis venu à un constat important et je tiens à vous le partager. De plus, j’ai la chance de discuter avec plusieurs acteurs d’OBNL qui sont impliqués dans l’événementiel. Je réalise que certains secteurs vont mieux s‘adapter à la crise que d’autres.

Ce ne sont pas tous les événements qui seront qui seront possibles en version numérique.

Pour ceux qui sont responsables de l’organisation d’événements, il est important de comprendre le tout. Cela vous aidera à ne pas tomber dans certains pièges, tout en vous donnant des arguments pour discuter avec les membres du conseil d’administration.  

Tout d’abord, il est important de comprendre à quoi sert un événement. Autrement dit : quelles sont les motivations des participants ?  La ou les réponses à cette question mettront la table pour comprendre en quoi cet outil est si unique et efficace. Aussi, cela illustrera pourquoi plusieurs formes d’événement ne seront pas efficaces en format numérique ou virtuel.

Sans vous donner toute la matière que je présente à mes étudiants de l’ITHQ, j’aimerais mettre en lumière certains aspects qui seront utiles dans vos réflexions face à la crise sanitaire actuelle :

  • Un événement est une expérience humaine et émotionnelle.
  • L’utilisation des sens comme le goût et l’ouïe font partie de l’unicité de l’expérience événementielle. 
  • Les événements, dans bien des cas, sont une expérience à plusieurs personnes où les contacts humains sont partie intégrante du produit et de l’expérience.
  • Un élément sensoriel dans la profondeur et l’ampleur qui rend le moment exceptionnel.
  • Participer à un événement, c’est un aussi un geste de cœur un peu irrationnel.

À la lumière de ces éléments, il devient plus facile de comprendre pourquoi les gestionnaires d’événements se retrouvent devant un défi énorme. 

Si on isole certains secteurs, on constate que les défis ne seront pas les mêmes pour tous :

Les festivals

Les festivals sont un lieu de regroupement par excellence. Leurs organisateurs vont, dans les prochains mois, user de toute leur créativité pour nous offrir des prestations artistiques. Or, comment combiner un spectacle de balcon ou une prestation dans un ciné-parc sans avoir de la bière de microbrasserie ou l’odeur des beignes ou des grillades faits sur place ? Un festival, c’est un mélange d’expérience : spectateurs artistiques, épicuriens, échanges sociaux. Est-il réaliste de penser recréer cette expérience à travers un écran ?

Les événements caritatifs

Le participant à un événement caritatif est un personnage qui mélange la volonté de soutenir une cause tout en profitant des plaisirs de la vie. Que ce soit par les parties d’huîtres, les repas de homard ou même les soupers spaghetti, le volet boissons fait partie de la transaction. Sans une expérience humaine et sensorielle, aussi bien faire un don en ligne ou mettre en place un versement mensuel à la cause de votre choix. Selon moi, c’est dans ce secteur que les attentes sont les plus élevées et où les résultats seront sûrement les plus décevants. Plusieurs acteurs du milieu philanthropique disaient déjà avant la crise que les événements prenaient trop de place. Il faudra donc trouver d’autres idées « non-événementiel » pour remplacer les événements classiques de collecte de fonds.  

Les événements d’affaires

C’est le secteur pour lequel la transition numérique peut s’effectuer le plus facilement. Il y aura l’aspect réseautage qui devra être réinventé par contre. Pour le reste, c’est assez similaire d’écouter une présentation technique ou un exposé scientifique en salle ou à la maison. Il y avait déjà des joueurs de cet écosystème qui étaient impliqués dans la réalisation d’événement hybride. Je pense aussi que ce secteur de l’événementiel est celui qui est le moins « sensoriel » et où le contenu se doit d’être crédible avant d’être merveilleux ou inspirant ! 

Voici quelques exemples qui illustrent qu’avant de faire une transition du réel au virtuel en événementiel, il faut bien s’interroger sur les motivations de nos participants. Par la suite, trouver des activités et une façon de faire pour bien recréer « l’expérience » sera nécessaire.  Si le projet s’avère impossible, il vaut mieux trouver une alternative ou retarder les projets quand un traitement et/ou un vaccin seront disponibles.

En résumé, les conseils d’administration et les gestionnaires qui vont demander aux équipes de « simplement faire une transition » risque de grandement se tromper. La transition du réel au virtuel seule ne sera pas suffisante. Il faudra créer des produits qui reprennent les forces des événements et qui comblent les besoins des participants.

VOICI QUELQUES TEXTES, CONTENUS ET OUTILS SUR DES SUJETS SIMILAIRES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER 

Guide des alternatives à la réalisation d’événements en personne

Planifier l'im-planifiable en événementiel

20 questions que les conseils d’administration d’OBNL devraient se poser dans le cadre de la crise sanitaire actuelle

À propos de Stéphane Parent

En 2011, après la vente de son agence événementielle, il fonde le Concierge Marketing qui se spécialise dans l’optimisation des revenus autogénérés et la commandite. Ce sera le début de son histoire d’amour avec la gestion d’OBNL. En septembre 2017, avec un associé, il lance ESPACE OBNL, lieu privilégié pour les gestionnaires d’OBNL de tous les secteurs. Dès le début, il assume le développement au quotidien en plus d’être l’auteur de plusieurs des contenus qui sont publiés par organisation. Son parcours diversifié le rend très au fait des réalités des OBNL et des particularités qui leur sont propres. Pendant quelques années, il a enseigné la stratégie et la commercialisation à l’Institut de Tourisme et d’Hôtellerie du Québec. Formateur de longue date, c’est un pédagogue qui sait bien expliquer et illustrer les concepts comptant près de 24 ans d’expérience en communication événementielle, expérientielle et dans le secteur des OBNL. Il a donné plus d’une centaine de conférences, ateliers et formations. Vous pouvez régulièrement le voir ou le lire dans les différents contenus d’ESPACE OBNL et du Concierge Marketing.

Retour à la liste des nouvelles

Vous désirez explorer d’autres domaines?

Découvrez nos 12 enjeux-clés

Vous voulez agrandir votre documentation?

Accédez aux téléchargements gratuits

Vous avez aimé ce contenu?

Consultez les autres contenus

Vous souhaitez en savoir +?

Contactez-nous