info@espaceobnl.ca     

Faites partie de la communauté ! | Devenir partenaire | À propos | FAQ | Contact| Nouvelles

Articles

 

La gouvernance, ça vous dit quelque chose ?

Actualités - Image d'intro

 

L’espace médiatique est de plus en plus occupé par des OBNL qui semblent avoir des pratiques problématiques.  Dernièrement, deux nouveaux exemples nous démontrent l’importance de la gouvernance : la Corporation des Marchés Publics de Montréal et l’Association des Maisons de Jeunes de Mirabel.  Dans ces cas précis, on parle d’organisations qui ont été mises sur pied pour faire de la gestion d’équipements publics (Marchés Publics et Maison de Jeunes).  Même si cette forme de délégation de pouvoir comporte une foule d’avantages elle ne vient pas sans risque et surtout sans responsabilité. 

 

Considérant la nature de ces organisations, des OBNL, la supervision des tâches assignées est assurée par des administrateurs bénévoles.  Ces personnes, pleines de bonne volonté, ont de grandes responsabilités et souvent elles n’en sont pas conscientes malgré qu’elles aient le devoir de s’assurer de la bonne gestion. Même dans le cas où il y a embauche d’une direction générale, la responsabilité d’une saine gestion reste la prérogative du conseil d’administration.    

 

Selon de nouvelles statistiques, il y aurait plus de 68 000 OBNL au Québec avec un minimum de trois administrateurs bénévoles par organisations.  Certaines atteignent plus de 30 administrateurs à leur conseil ; ça fait énormément de personnes qui s’impliquent pour le bien collectif. Toutefois, à la lumière de tout ce que nous voyons ressurgir dernièrement nous sommes dans l’obligation de nous poser quelques questions :

  • Ces administrateurs ont-ils/elles les bonnes compétences pour siéger sur ces conseils ?
  • Sont -ils/elles bien formées pour prendre les meilleures décisions et pour bien orienter les organisations pour le bien collectif ?

En tant que professionnel œuvrant au sein de ce milieu depuis plusieurs années, je sais pertinemment que nous n’avons pas fini de voir des OBNL faire les manchettes  des médias. 

 

Par contre, il est important de préciser que ça ne doit pas être seulement une responsabilité gouvernementale ou municipale mais aussi une responsabilité collective : nous portons tous cette responsabilité.

 

En tant que membre d’une association ou d’un OBNL, nous devons nous assurer que les administrateurs sont les bonnes personnes désignées.  Ça me désole toujours de voir le peu de participation aux assemblées générales annuelles. 

 

Même si les instances gouvernementales s’impliquent, il n’en demeure pas moins que des bénévoles doivent s’impliquer et cela vous appartient !

 

À propos de Stéphane Parent

Comptant près de 24 ans d’expérience en communication événementielle et expérientielle, Stéphane Parent est fondateur de Conciergerie Marketing, spécialisé dans l’optimisation des revenus autogénérés et la commandite. Il enseigne également la stratégie et la commercialisation événementielle à l’Institut de Tourisme et d’Hôtellerie du Québec. En 2017, avec un associé, il lance ESPACE OBNL.

Retour à la liste des contenus

Vous désirez explorer d’autres domaines?

Découvrez nos 12 enjeux-clés

Vous voulez agrandir votre documentation?

Accédez aux téléchargements gratuits

Vous avez aimé ce contenu?

Consultez les autres contenus

Vous souhaitez en savoir +?

Contactez-nous