info@espaceobnl.ca     

Faites partie de la communauté ! | Devenir partenaire | À propos | FAQ | Contact| Nouvelles

Articles

 

6 raisons pour faire partie d’un cercle d’échange

Actualités - Image d'intro

Nous avons rédigé ce texte pour accompagner les gestionnaires qui se questionneraient sur les cercles d’échange et l’éventualité d‘y participer. Nous espérons aussi pouvoir aider ceux qui doivent convaincre leur conseil d’administration pour y participer.

Un rappel de ce qu’est un cercle d’échange : C’est un groupe constitué de 8 à 12 gestionnaires d’OBNL qui se réunit 8 fois par an, dans votre région, sous la supervision d’un animateur. C’est un produit de développement par les pairs, où l’on favorise un mélange d’interactions formelles pour les apprentissages et informelles pour discuter et partager.

Comme il y a des coûts et comme l’investissement en temps est appréciable, il est normal que certains d’entre vous s’interrogent sur une participation éventuelle à un groupe du genre.

Pourquoi participer à un cercle d’échange?

1. Sortir de son bureau

Une des caractéristiques les plus appréciées des gens qui sont inscrits dans un cercle, c’est de prendre le temps de rencontrer d’autres gestionnaires. Ça fait du bien de pouvoir exprimer des émotions. Trop souvent, on garde en dedans ce que l’on ressent, car personne de notre entourage ne comprend. Il est difficile de parler des problèmes avec son conseil d'administration, à son conjoint ou à sa famille. Comme il est presque impossible de parler de ses enjeux de financement à ses amis qui ne sont pas dans un OBNL. C’est donc un moment précieux où les échanges font du bien au cerveau et au cœur.

2. Bâtir un réseau de contacts dans sa région

Avoir un bon réseau de contacts et de références peut s’avérer un atout de choix quand on est à la tête d’un OBNL. Cependant, ce n’est pas donné à tous d’avoir développé le tout avant d’être en poste. Ajoutez à cela que ça prend du temps et des occasions pour pouvoir le faire. Un cercle est donc une occasion en or de pouvoir rencontrer de nouvelles personnes qui se feront un plaisir de vous mettre en contact avec d’autres. C’est donc un outil de choix pour devenir un meilleur gestionnaire. Une excellente solution pour améliorer sa boîte à outils.

3. Pouvoir apprendre des pairs qui ont les mêmes réalités que vous

La structure et les opérations d’un OBNL engendrent plusieurs défis qui sont communs à tous, quelle que soit la mission de l’organisation. À titre d’exemple, vous devez faire la gestion d’un conseil d'administration, vous devez trouver des fonds, vous devez faire de la gestion administrative et j’en passe. Ce que vous vivez actuellement comme défi, il est possible que le collègue à côté de vous l’ait déjà vécu. Ne seriez-vous pas curieux de savoir comment il s’en est si bien sorti? Vous avez donc tout intérêt à apprendre d’eux. Vous économiserez énormément en frais de consultation et en frais d’apprentissage. Une activité du genre est une excellente façon d’améliorer vos compétences et vos méthodes. C’est un investissement rapidement rentabilisé.

4. Pouvoir comparer ce que vous faites

Quand on est à la tête d’un OBNL, on est très souvent le moteur de nouvelles initiatives ou de nouveaux projets. Cependant, nous n’avons pas toujours de structure pour tester ou pour soumettre nos initiatives. Avec un cercle d’échange, vous avez toujours à portée de main un groupe de professionnels expérimentés qui peuvent valider vos idées et contribuer à bonifier vos projets avant de le présenter à votre conseil d’administration. En mettant en place des initiatives testées, ça vous fera économiser temps et argent. Sans compter que vous améliorez votre crédibilité aux yeux de vos administrateurs.

5. Avoir accès à de l’expertise gratuitement

Il est toujours surprenant de connaître le bagage et la formation des gens qui nous entourent. En animant les groupes, on constate rapidement que, autour d’une même table, il y a une intelligence collective exceptionnelle et que les gens qui y ont accès sont privilégiés. Dernièrement, dans un groupe on découvrait qu’il y avait un comptable de formation et un psychologue, tous deux étant encore membres de leur ordre respectif. Comme la gestion d’un OBNL ressemble de plus en plus la gestion d’une PME, les cercles constituent un bassin compétent d’expertises diversifiées.

6. Faire avancer votre région par votre contribution

Dans un groupe du genre, on va chercher des choses pour soi et pour son organisation. Mais le succès dépend aussi de ce qu’on va y donner et de sa contribution au groupe. Pouvoir collaborer, aider et faire avancer les autres est partie prenante de sa contribution au cercle. Il est fréquent de voir de nouvelles collaborations se créer. De multiples initiatives y naissent et de nouveaux projets y débutent. Il faut aussi souligner qu’un fort lien de confiance finit par se créer. Combiner le tout avec une efficacité qui augmente avec le temps. C’est bon pour le cœur de donner et un cercle est un lieu exceptionnel pour le faire.

Un cercle d’échange, c’est le lieu parfait pour faire avancer l’individu qui occupe un poste de gestion. C’est un outil de choix pour aller chercher de l’aide dans des compétences où nous sommes moins forts. Finalement, ça fait du bien de pouvoir parler, d’échanger et de ventiler avec des gens qui vivent les mêmes choses que vous

» Faites partie d’un cercle d’échange!

À propos de Stéphane Parent

Comptant près de 24 ans d’expérience en communication événementielle et expérientielle, Stéphane Parent est fondateur de Conciergerie Marketing, spécialisé dans l’optimisation des revenus autogénérés et la commandite. Il enseigne également la stratégie et la commercialisation événementielle à l’Institut de Tourisme et d’Hôtellerie du Québec. En 2017, avec un associé, il lance ESPACE OBNL.

Retour à la liste des contenus

Vous désirez explorer d’autres domaines?

Découvrez nos 12 enjeux-clés

Vous voulez agrandir votre documentation?

Accédez aux téléchargements gratuits

Vous avez aimé ce contenu?

Consultez les autres contenus

Vous souhaitez en savoir +?

Contactez-nous