info@espaceobnl.ca     

Faites partie de la communauté ! | Devenir partenaire | À propos | FAQ | Contact| Nouvelles

Articles

 

Soyez de meilleurs gestionnaires en connaissant les 4 types de données utiles à votre organisation!

Actualités - Image d'intro

Soyez de meilleurs gestionnaires en connaissant les 4 types de données utiles à votre organisation!

Décider, justifier et être inspiré.Tous des défis quotidiens d’un(e) gestionnaire.Avez-vous tout ce qu’il faut pour prendre les bonnes décisions ?

Dans ce texte, nous allons voir comment de bonnes données peuvent vous aider dans votre quotidien.

Il existe plusieurs sources pour obtenir les données utiles.La provenance aura une influence sur la fiabilité et sur l’exactitude.

1. Données primaires

Une donnée primaire est obtenue auprès de notre clientèle ou de notre environnement. Elle indique plus clairement ce que votre environnement veut et ce qui le compose.

En étant extraites directement, les données primaires sont plus fiables et plus représentatives de la réalité de votre clientèle.

Pour les obtenir, vous avez plusieurs outils à votre disposition :

  • Les sondages ;
  • Les données collectées lors de l’achat de billet ou lors d’un don ;
  • Les renseignements lors de l’inscription comme membre ;
  • Les formulaires de demande d’information.

2. Données secondaires

Les données secondaires, quant à elles, proviennent des grandes sources statistiques ou d’organisations de représentation.

En voici quelques exemples :

  • Statistique Canada ;
  • Institut de la statistique du Québec ;
  • Bureau local de développement économique ;
  • Association ou corporation professionnelle.

En début d’un projet, les données secondaires sont souvent les seules disponibles.Durant la phase de démarrage, elles vont nous orienter sur la direction à prendre.Une fois le projet sur les rails, on doit rapidement aller chercher nos propres données et brosser le portrait de « notre milieu » et de « nos réalités ».Plus rapidement vous aurez un pouls direct, meilleures seront vos chances de succès.Vous serez connecté directement sur les enjeux de votre milieu sans interprétations ou filtres.

Au-delà de la provenance, il est important de distinguer deux autres catégories de données qui vous aideront à atteindre votre mission.

3. Les données quantitatives

Les données quantitatives sont des données chiffrées. Par exemple, le nombre de x ou le pourcentage de y.

Pour bien des décideurs, elles restent les plus solides et les plus fiables. Elles sont au centre de toute analyse financière. Les statistiques et les états financiers sont parmi les plus utilisés. Les conseils d’administration ont souvent tendance à ne voir que ce type de données pour leurs analyses.Elles sont concrètes, faciles à comprendre et à illustrer. Tableaux, graphiques, colonnes de chiffres : on visualise facilement les résultats et on arrive à extrapoler les finalités.

4. Les données qualitatives

Les données qualitatives recèlent quant à elle, un rôle crucial souvent négligé. Elles restent plus difficiles à chiffrer et à illustrer.On regroupe dans cette catégorie ce qui est difficile à observer et quantifier.

Voici quelques exemples de données qualitatives :

  • L’appréciation et la satisfaction lors d’un événement ;
  • Les raisons de non-renouvellement d’un membership ;
  • La perception qu’une personne peut avoir de votre organisation.

Comme vous pouvez le constater, ces informations peuvent être vitales. Cependant, il est difficile de bien rapporter ce type de données à un conseil d’administration. En effet, les réponses apportées comportent souvent une foule de facteurs et de nuances, ce qui n’est pas toujours évident à déceler au premier coup d’œil.

Par exemple, il est plutôt commun de proposer une liste de seulement 4-5 choix de réponses à un sondage, mais ce faisant, on risque alors de passer à côté des réponses les plus révélatrices. Il faut sonder sous la surface et investiguer les aspects complets.

  • Quelles sont les raisons profondes ?
  • Quelles informations se cachent sous l’insatisfaction ?
  • Y a-t-il des facteurs personnels ou historiques qui influencent la perception ?
  • Le groupe ou la situation ont-ils un impact sur le répondant ?

Un des meilleurs investissements que vous puissiez faire en tant que gestionnaire, est de vous familiariser avec les outils de consultation tels que les sondages et les groupes de discussion.En ayant des notions personnelles, vous aurez la capacité d’instaurer des bases de mesures efficaces.Le tout influencera l’avenir de votre organisation.Ne soyez pas effrayé, même si vous n’avez pas les moyens d’investir dans des services de firmes-conseils spécialisées, vous êtes en mesure d’aller chercher l’information de base qui vous sera nécessaire.

Gardez en tête que :

Des données non scientifiques sont meilleures que pas de données du tout.

Vous devriez faire des consultations internes régulièrement.À moins d’une obligation de financement ou règlementaire, vous pouvez vous permettre de pallier les firmes spécialisées. Par contre, si vous devez sortir de votre clientèle ou de votre cercle d’influence, vous devriez fortement faire appel à ces firmes. Elles ont les bonnes techniques et les bons outils pour aller chercher des données significatives.

 

À propos de Stéphane Parent

Comptant près de 24 ans d’expérience en communication événementielle et expérientielle, Stéphane Parent est fondateur de Conciergerie Marketing, spécialisé dans l’optimisation des revenus autogénérés et la commandite. Il enseigne également la stratégie et la commercialisation événementielle à l’Institut de Tourisme et d’Hôtellerie du Québec. En 2017, avec un associé, il lance ESPACE OBNL.

Retour à la liste des contenus

Vous désirez explorer d’autres domaines?

Découvrez nos 12 enjeux-clés

Vous voulez agrandir votre documentation?

Accédez aux téléchargements gratuits

Vous avez aimé ce contenu?

Consultez les autres contenus

Vous souhaitez en savoir +?

Contactez-nous